Pratiquer une activité physique en hiver

Auteur : Laboratoire LESCUYER

HiverL’hiver est une période que beaucoup de sportifs apprécient, d’autres un peu moins. Quand on parle alimentation, on imagine souvent plats du terroir à connotation énergétique. Le goût et l’odeur participent activement au plaisir des sens.

Il est important de privilégier le bien-être physique mais aussi mental, tout en gardant en objectif un facteur essentiel : le bon apport quantitatif et qualitatif au regard des besoins occasionnés par les diverses activités quotidiennes lors de cette période.

Remarque : les températures basses augmentent les dépenses d’énergie liées notamment à la régulation de la température corporelle mais parfois, limitent le nombre de séances d’entraînement. Beaucoup de sportifs profitent de la phase hivernale pour récupérer !

Lorsqu’il y a une mauvaise adaptation de l’organisme et une balance énergétique significativement déséquilibrée, cela se traduit sur le terrain par : une perte ou prise de poids, des ingesta plus volumineux, des maux de gorge, une fatigue physique et/ou mentale, des sensations de déprime, un sommeil plus important que la normale,…

Ainsi, afin de limiter les effets négatifs de cette période, il est important de respecter les besoins vitaux de l’organisme d’un point de vue micronutritionnel en s’appuyant notamment sur les fruits et légumes de saison tout en adoptant des techniques culinaires simples.

Orientez-vous vers une alimentation large et variée en privilégiant les fruits et légumes de saison pour leur apport en fibres, éléments antioxydants, vitamines du groupe B participant à de nombreux métabolismes. Vous pouvez les retrouver par exemple sur le site manger-bouger.