Les métiers en lien avec la nutrition du sport

Auteur : Laboratoire LESCUYER

De nombreuses personnes donnent des conseils et des recommandations sur la nutrition appliquée au sport sur Internet mais également dans des magazines spécialisés, des livres, des sites communautaires… Quels sont les métiers qui bénéficient d’un statut reconnu par l’Etat et quels sont les intitulés qui ne sont pas encadrés et donc par définition potentiellement trompeuses pour le consommateur !

Nous allons voir ce que signifie les termes de Diététicien Nutritionniste, Médecin Nutritionniste, Ingénieur, Docteur Es Sciences, Médecin du Sport et dans la conclusion, un résumé de tous les termes ainsi qu’un focus sur le terme de Nutritionniste du Sport que l’on voit le plus régulièrement dans les revues spécialisées, sites Internet…

Le diététicien nuritionniste

Le diététicien est un technicien de l’alimentation qui a suivi une formation paramédicale spécialisée de deux ans (Bac +2) et obtenu un Brevet de Technicien Supérieur (BTS) ou un Diplôme Universitaire en génie biologique, option diététique (DUT). Le diététicien est un «rééducateur» nutritionnel, formé pour assurer l’équilibre alimentaire, dont le travail consiste à effectuer des bilans en tenant compte des parcours alimentaires, des modes de vie et des patrimoines génétiques. Il aide son patient à corriger ses erreurs pour retrouver un bon équilibre nutritionnel. Il peut également établir des régimes, préalablement prescrits par un médecin. Le diététicien intervient dans diverses situations : diabète, obésité, dénutrition, maladies métaboliques, … en collaboration avec l’équipe médicale traitant la pathologie, sportifs, biens portants… Il a un rôle préventif et curatif.

Un article de loi (L4371-1) donne la définition de la profession de diététicien : « Est considérée comme exerçant la profession de diététicien toute personne qui, habituellement, dispense des conseils nutritionnels et, sur prescription médicale, participe à l’éducation et à la rééducation nutritionnelle des patients atteints de troubles du métabolisme ou de l’alimentation, par l’établissement d’un bilan diététique personnalisé et une éducation diététique adaptée. Les diététiciens contribuent à la définition, à l’évaluation et au contrôle de la qualité de l’alimentation servie en collectivité, ainsi qu’aux activités de prévention en santé publique relevant du champ de la nutrition. »

Concernant l’exercice de la profession : Art. L. 4371-2 – Seules peuvent exercer la profession de diététicien et porter le titre de diététicien, accompagné ou non d’un qualificatif, les personnes titulaires du diplôme d’Etat mentionné à l’article L. 4371-3 ou titulaires de l’autorisation prévue à l’article L. 4371-4.

Il n’existe pas de formation en diététique du sport au sens strict. Il existe des formations validées sous forme Diplôme Universitaire (D.U.) dans le domaine de la nutrition du sport. Il ne s’agit pas de diplômes nationaux mais de diplômes reconnus uniquement par l’Université qui les délivre. Pour exemple, le DU « Nutrition du Sportif » (Université Pierre et Marie Curie, Faculté de Médecine Pitié Salpêtrière), le DU « Sport et Nutrition » (Université de Paris Nord, UFR Bobigny), le DU « Nutrition appliquée aux Activités Physiques et au Sport » (Université Paul Sabatier, UFR Toulouse).

Les objectifs de ces diplômes universitaires sont de connaître les bases en nutrition dans le domaine des activités physiques et sportives, perfectionner ses connaissances en physiologie appliquée à l’exercice musculaire, savoir guider la nutrition des sportifs pour optimiser leurs performances.

Le diététicien du sport travaille souvent avec le médecin, l’entraîneur, le préparateur physique, le préparateur mental (psychologue), le kinésithérapeute. Il doit avoir le sens du travail en équipe. Il doit avoir de bonnes notions scientifiques, ainsi qu’une connaissance du sport et de ses exigences. La pédagogie doit être une des principales qualités.

Le médecin nutritionniste

Il n’existe aucune spécialisation à proprement dite en nutrition pour les médecins sur le principe par exemple de la psychiatrie qui leur permet de devenir médecin psychiatre. Les seules spécialisations qui existent sont pour le médecin Endocrinologue-Diabétologue.

Les personnes qui s’auto-appellent Médecin Nutritionniste le font car ils ont passé soit un Diplôme Universitaire en nutrition, soit un doctorat d’université en nutrition. Au total, les études durent 11 ou 12 ans après le bac.

Ce point étant éclaircit, il prend en charge les maladies de la nutrition (diabète, obésité, surpoids, dyslipidémies…) mais aussi les thérapeutiques nutritionnelles et les maladies ayant une incidence sur la nutrition (cancers, allergies alimentaires,…Il peut également prescrire des médicaments, des analyses ou des examens médicaux.

Le médecin nutritionniste peut travailler dans son propre cabinet ou en milieu hospitalier au sein d’une équipe médicale. Il peut être amené à intervenir en urgence pour prendre en charge des personnes dénutries (anorexiques, mission humanitaire…). Les domaines abordés sont larges : cardiovasculaires, respiratoires, maladies métaboliques, sportif…

L’ingénieur nutritionniste

L’ingénieur nutritionniste est chargé d’élaborer des produits finis à l’aide de matières premières et composées qu’il combine. C’est à la fois un chercheur et formulateur. Son travail est composé en grande partie de recherche, de documentation et de rédaction de résultats. L’ingénieur nutritionniste participe également à des conférences sur la recherche en matière de nutrition.

Le Docteur ès Sciences en sport

Le Docteur ès Sciences en sport est un chercheur impliqué en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS). Le niveau des chercheurs est environ bac + 8 (Master 2, suivie d’une thèse). Ils cherchent à mieux comprendre le fonctionnement biologique de l’être humain en mouvement. Ils travaillent au sein d’institutions sportives gouvernementales, de clubs sportifs professionnels, de centres de rééducation, d’universités pour aider à la promotion du sport, à la définition de programmes d’entraînement ou de réentraînement, de nutrition… et notamment dans des laboratoires de nutrition sportive.

Tout comme l’ingénieur, le docteur ès sciences intervient lors de conférences.

Le médecin du sport

Le médecin du sport est un médecin généraliste ayant passé une spécialisation (certificat de capacité en biologie et médecine du sport). Il étudie la physiologie et la biologie du sport : le métabolisme énergétique, l’adaptation du corps à l’effort, l’entraînement et le surentraînement, la fatigue et la récupération, le dopage, nutrition,… et également les spécificités de la pratique sportive selon l’âge et l’état de santé du patient sportif, selon le sport pratiqué, selon le niveau de pratique, l’amateurisme ou la compétition, le matériel utilisé et l’environnement.

Résumé et Conclusion

Les 2 professions qui sont les plus aptes à conseiller, guider en nutrition du sport sont :
- les diététiciens avec une spécialisation en nutrition du sport,
- les médecins « nutritionnistes ».

Les autres appellations vues ci-dessus ont également des compétences mais ce n’est pas leur fonction première et donc leur meilleure compétence.

Quant aux termes que l’on trouve régulièrement dans la presse, site Internet, créateur de gamme sportive (…) tels que :
- Nutritionniste
- Nutritionniste du Sport

Il n’y a aucune réglementation autour de ces termes ce qui veut donc dire que tout le monde peut se dire Nutritionniste du sport !

De plus, certaines personnes jouent volontairement avec ce trou juridique pour se dire Nutritionniste du Sport, donc avoir une appellation proche du Médecin « Nutritionniste » (Bac + 11) et pour les personnes non-averties (99,9% de la population), le camouflet passe…

Maintenant que vous êtes sensibilisés, ouvrez vos magazines spécialisés, allez sur les sites Internet et regardez quelles sont les appellations… Vous n’aviez certainement pas fait attention, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas les seuls car même les plus connus (et pas uniquement dans le sport) communiquent en tant que Nutritionniste sans être Médecin « Nutritionniste » !