Gels énergétiques vs. Boissons énergétiques

Auteur : Laboratoire LESCUYER

Dans la pratique, il est courant de lire ou d’entendre que les gels énergétiques peuvent remplacer les boissons énergétiques. Beaucoup de coureurs utilisent des gels énérgétiques sur des courses comme le marathon en croyant qu’ils apportent le nécessaire et permettent de courir de manière optimale.

Qu’en est-il réellement ?

À travers cet article, nous vous proposons de comparer les gels et les boissons au regard des besoins nutritionnels des sportifs lors de la réalisation d’un exercice.

Les besoins nutritionnels des sportifs lors de la pratique d’une activité physique sont complexes. Ils dépendent notamment des caractéristiques de l’activité, notamment en termes de durée et d’intensité, et de l’environnement au sens large (température, degré d’humidité, vent, altitude…).

Ces besoins doivent être compensés par des apports adéquats afin d’une part, de maintenir notre organisme en bonne santé, et d’autre part, de s’entraîner dans des conditions optimales et de mieux récupérer. Les besoins sont multiples, mais nous nous limiterons aux deux principaux (hormis l’eau) que sont les besoins en glucides et en sodium.

gel_boisson

Les besoins en Glucides

Les travaux sur les besoins en glucides lors de la réalisation d’un exercice sont nombreux et montrent que la consommation de 1,0 à 1,75 g de glucides par heure d’effort et par kilogramme de poids corporel (soit entre 60 et 105 g de glucides par heure d’effort pour un individu de 60 kg) permet notamment d’optimiser leur utilisation par rapport à nos glucides endogènes (déjà stockés dans notre organisme), d’économiser le glycogène du foie, et de diminuer la sensation de difficulté (Burke LM et al. Curr Opin Clin Nutr Metab Care 2006, 9:476-81).

Ainsi, si on prend la teneur moyenne d’un gel en glucides, 18,15 g (1), il faut au minimum 3 gels par heure d’effort pour assurer des besoins corrects en glucides. Au niveau des boissons, ces quantités sont atteintes pour la plupart d’entre elles avec les recommandations de dosage données par les fabricants.

Les besoins en Sodium

Concernant la quantité de sodium nécessaire lors de la réalisation d’un exercice, bien que davantage de travaux doivent être réalisés, l’ingestion d’environ 450 mg de sodium au minimum par heure d’effort est préconisée (Murray B, Sports Med 2007, 37:358-60).

Or la teneur moyenne d’un gel en sodium est de 29,75 mg (1). Il faudrait donc 14 gels par heure d’effort pour compenser les pertes en sodium ! Les quantités de sodium présentes dans les boissons, bien que parfois très différentes d’une marque à l’autre, permettent un apport plus que correct en sodium comparé aux gels, tout en gardant les recommandations de dosage des fabricants.

Les Antioxydants

Dans certaines situations (épreuve de running…), nous ressentons des douleurs musculaires en partie liées à des dommages musculaires causés notamment par un stress oxydant. Dans ce cas, la complémentation en antioxydants peut s’avérer pertinente. Comme pour les glucides et le sodium, les antioxydants sont présents dans certains gels mais en quantité très limitée. Ce sont principalement les vitamines C et E. D’après un comparatif sur les gels établit par le site communautaire Wanarun.net (53 gels énergétiques comparés), seuls 21 gels ont de la vitamines C (moyenne de 9.6 mg*) et 6 de la Vitamines E (moyenne de 1.3 mg*). Non seulement à peine la moitié des gels ont des antioxydants mais leur quantité est relativement faible !

* Les quantités données sont pour un gel de 25 g (poids généralement constaté d’un gel). L’étude de Wanarun.net donne les quantités pour 100 g de produit (4 gels) soit 38.4 mg en Vit. C et 5.2 mg de Vit E.

Les troubles digestifs

Autre point important, et notamment pour les exercices de longue durée, nous devons comparer les effets des gels par rapports aux effets des boissons sur les troubles digestifs. Une étude publiée en octobre 2009 a comparé les effets de la prise de gels versus boissons à quantité et nature de glucides équivalentes sur les troubles digestifs lors d’un exercice de course à pied de 16 km (Pfeiffer B et al. Int J Sports Nutr Exerc Metab 2009, 19 :485-503). Les résultats montrent que 10 à 20% des sujets présentent des troubles digestifs avec les gels. Mais la particularité de ces résultats est qu’il ne s’agit pas de troubles mineurs mais de problèmes sérieux.

Conclusion

Ainsi, au regard des besoins nutritionnels « de base » des sportifs lors de la réalisation d’un exercice, il apparait clairement que les gels ne peuvent en aucune façon répondre à ces besoins. Ils ne peuvent être envisagés qu’en appoint d’une boisson énergétique dont la composition sera beaucoup plus complète.

(1) Moyenne calculée à partir des valeurs nutritionnelles indiquées en sodium pour 16 gels. Gels de l’effort d’apport glucidique présents sur le marché français.

Quels dosages en glucides, sodium, antioxydants dans NUTRAPERF ?

La boisson d’apport glucidique NUTRAPERF est conçue en tenant compte des besoins des sportifs pendant l’effort et notamment en glucides et sodium.Le dosage des ingrédients a été réalisé en fonction des derniers travaux internationaux pour une efficacité optimale.

Sachant qu’il est recommandé de boire minimum 500 ml (soit 1 gourde) par heure d’effort, nous donnerons donc les quantités de glucides, sodium et antioxydants pour 500mL de boisson reconstituée :

  • Apport en glucides pour NUTRAPERF : 34,5 g par gourde (vs. 18.15 g pour 1 gel*)
  • Apport en sodium pour NUTRAPERF : 347 mg par gourde (vs. 29.75 mg pour 1 gel en sachant que seul 83% des gels ont du sodium*)
  • Apport en antioxydants pour NUTRAPERF : 125 mg par gourde (vs. 9.84 mg pour 1 gel en sachant que seul 40% des gels ont des antioxydants*)
  • Apport en magnésium pour NUTRAPERF : 56 mg par gourde (vs. 17.20 mg pour 1 gel en sachant que seul 40% des gels ont du magnésium*).

* Etude indépendante du site commaunuatire Wanarun.net menée sur 53 gels présents sur le marché en 2010 (publiée le 16 juillet 2010). Les quantités données ont été adaptées au poids moyen généralement constaté d’un gel soit 25 g. 

NUTRAPERF apporte donc des quantités optimales de glucides, sodium et antioxydant.

Ensuite cette boisson énergétique permet également de diminuer les dommages musculaires avec de la Curcumine (125 mg) et de retarder l’apparition de la fatigue centrale avec les BCAA (2 g).

NUTRAPERF : une boisson complète pour fournir à votre corps tout ce dont il a besoin pendant l’effort.

La ceinture Nutratlétic idéale pour courir avec NUTRAPERF !

ceinture_gourde

La ceinture NUTRATLETIC, la solution idéale pour transporter votre boisson énergétique pendant vos sorties (entraînements et courses).

Il vous suffit de mettre vos sticks de boisson énergétique dans la grande poche (prévue pour 8 sticks soit 8 heures d’effort !). A l’approche des ravitaillements videz le contenu d’1 stick dans votre gourde (via l’ouverture facile), complétez avec de l’eau sur le ravitaillement et mélangez légèrement (solubilité très rapide).

Sur votre marathon vous aurez alors assez d’autonomie pour ne vous arrêter qu’à 1 ravitaillement sur 2 (1 gourde équivaut à peu près à 1 heure d’effort soit environ 10-15 km selon votre vitesse). Vous courrez donc avec votre boisson Nutraperf qui est suffisante en glucides, minéraux, antioxydants, BCAA etc. Plus besoin de gels en course !