La sophrologie et le sport

Auteur : Laboratoire LESCUYER

Par Mathieu WIART
Sophrologue du Sport

La sophrologie et le sport, une combinaison intéressante pour tout compétiteur souhaitant renforcer son capital mental.

Pourquoi la sophrologie ?

La réalisation de performances sportives et d’aisances techniques est le reflet d’un entrainement certain d’un point de vue physique et technique mais aussi d’un point de vue mental. La sophrologie, met en place des schémas de conscience positifs et déchargés des inhibitions subies par le mental (peur de l’adversaire, pression, peur de l’enjeu, perte de confiance…). C’est au travers de techniques respiratoires, de pratiques dynamiques, de tensions/relâchements musculaires, et de visualisations, que l’on renforce la présence du corps, que l’on recherche l’énergie juste, et que l’on développe le capital mental (combativité, concentration, confiance…) pour se sentir au mieux de ses capacités dans les défis sportifs.

Elle aide ainsi les sportifs amateurs et professionnels, en sport individuel comme en sport collectif à :

  • Préparer harmonieusement les compétitions,
  • Gérer le stress et l’anxiété,
  • Contrôler les émotions,
  • Améliorer l’attention et la concentration,
  • Générer l’énergie nécessaire au bon moment,
  • Développer la combativité,
  • Récupérer plus rapidement après l’effort,
  • Améliorer la confiance en soi et l’estime de soi,
  • Gérer les échecs et les douleurs,
  • Prévenir les conduites à risque (surentraînement, épuisement psychologique, blessures, dépendances…),
  • Favoriser la cohésion d’équipe.

Concrètement, que propose la sophrologie ?

La méthode comprend 3 types de techniques : les exercices respiratoires, les relaxations dynamiques (mouvements, tensions-relâchements musculaires), et les visualisations. Une séance de sophrologie dure 1h en individuel, de 1h à 1h30 en groupe. Elle se pratique debout, assis, ou allongé, selon les exercices.

Le sportif définit avec le sophrologue un objectif et ce dernier fixe un protocole d’action selon la demande. La répétition et la régularité des séances permettent la progression du vécu en séance, son impact sur le terrain, et permettent une mise en autonomie (exercices pratiqués seuls, accompagnés parfois d’enregistrements audios). Quelques soient les exercices, il est induit un niveau de conscience entre veille et sommeil, dans un état de relâchement et de concentration, déchargé des inhibitions du mental (stress, peur, doutes…) où l’énergie du corps et du mental se renforcent mutuellement. Ce sont les mots du sophrologue et son ton de voix, adaptés à chacun, qui vont permettre au sportif de « rentrer » dans les exercices et de lâcher prise.

Quelques exemples d’exercices pratiqués en séance :

  • Visualiser une compétition à venir et vivre positivement et sereinement cet événement comme s’il se déroulait dans l’instant,
  • Visualiser un objectif en activant l’énergie physique et la sensation de combativité.
  • Exercer des mouvements de relaxation dynamique, en générant puis sentant l’énergie juste à déployer dans le geste sportif.
  • Se concentrer sur sa respiration par des exercices en rythme, en libérant les pensées négatives et les tensions.
  • Focaliser totalement l’attention sur une respiration fluide, régulière et calme, activant le système nerveux parasympathique, responsable de la régulation du stress et des tensions.
  • Visualiser le déroulement d’une compétition passée, en redécouvrant toutes les sensations positives et les ressources qui ont permis la réussite.
  • Exercer des mouvements de relaxation dynamique, en donnant au corps une présence plus forte, plus vivante, plus solide.

Des exercices et consignes sont proposés entre chaque séance pour s’entrainer et permettre au sportif d’avoir sa propre « boite à outils » en fonction des moments et des situations.

A qui s’adresser ?

La sophrologie est une discipline réglementée par des formations et des diplômes. Il est essentiel de s’assurer qu’une formation minimale de 2 ans a été réalisée par le sophrologue, et qu’un diplôme est affiché (le diplôme de sophrologue caycédien ou le diplôme de sophrologue praticien). Les pages jaunes ont un item « sophrologue », permettant de trouver un professionnel proche de chez soi. Il est possible de s’adresser au syndicat des sophrologues professionnels ou au syndicat national des sophrologues qui répertorient bons nombre de professionnels diplômés en exercice. De nombreux sophrologues ont un site Internet, ne pas hésiter à prendre de l’information avant de prendre un rendez vous.

Livres à recommander « Sophrologie et performance sportive » du Docteur Edith Perreau-Pierre, « La sophrologie » du Docteur Luc Audoin.

Matthieu WIART, Sophrologue spécialisé pour sportifs
www.sophro-parenthese.com