Intérêts de la personnalisation des entraînements

Auteur : Laboratoire LESCUYER

Par Jean-Baptiste WIROTH

L’essence du coaching : Même si le coaching est actuellement mis « à toutes les sauces », historiquement le coaching est avant tout sportif ! En effet, de tout temps, les sportifs ont été accompagnés par leur coach dans leurs aventures sportives…

Qu’est ce que le coaching ?

Le coaching c’est une relation qui s’établit dans la durée entre un sportif et son « mentor », et qui vise à atteindre des objectifs définis en commun. La notion de coaching repose donc sur l’échange, l’analyse, le conseil et l’accompagnement. Depuis 2002, les coachs WTS conseillent et accompagnent des sportifs de tous niveaux dans leur préparation sportive que ce soit sur le plan physique, technique, nutritionnel ou mental.

Pourquoi se faire coacher par un professionnel ?

  • Pour gagner du temps,
  • Pour progresser plus vite,
  • Pour être au top de sa forme le jour J etc.

Lorsqu’une collaboration se met en place entre un sportif et un coach WTS, l’objectif est d’aider le sportif à progresser régulièrement, à ne pas se blesser, et surtout à être dans une forme optimale le jour J !

Quels sont les risques de l’auto-entraînement ?

Le risque numéro un est de trop s’entraîner que ce soit en volume, en intensité, ou en réalisant des exercices inappropriés. Chez WTS, nous constatons souvent que les sportifs en font trop, sans respecter les périodes de récupération, ou sans écouter les petites douleurs annonciatrices de blessures et de surentraînement. Or ce sont ces périodes de récupération qui permettent les adaptations physiologiques, donc les progrès ! Notre rôle est d’aider le sportif à planifier sa saison, en sélectionnant les courses de préparation les plus appropriées, en définissant les cycles d’entraînement (thème, durée) et les plages de récupération active. Le deuxième problème lié à l’auto-entraînement est le manque de confiance en soi et la méconnaissance de son corps et de ses limites. Chez certaines personnes, souvent inexpérimentées, cela se traduit par une monotonie de l’entraînement et une stagnation du niveau. Le sportif « ronronne » sans se douter qu’il peut faire beaucoup mieux. Dans ce cas précis, notre rôle est d’aider le sportif à briser ses propres barrières psychologiques, et à prendre conscience qu’il peut courir plus vite ou plus loin.

Comment se faire coacher ?

Chez WTS, notre philosophie du coaching repose sur 2 valeurs principales : « Expertise et Proximité ». Le but est que chaque sportif puisse trouver à proximité de chez lui un expert de la préparation sportive. Nous nous positionnons comme le leader dans le coaching des sportifs d’endurance, notamment grâce à une structuration en réseau et à une méthodologie d’entraînement innovante. La méthode WTS repose sur 4 étapes :
1- L’évaluation en laboratoire et sur le terrain,
2- La définition d’objectifs réalistes (ambitieux mais atteignables),
3- L’élaboration d’un programme d’entraînement réellement personnalisé,
4- L’accompagnement du sportif vers son objectif (suivi par téléphone et internet, séances de coaching de terrain, stages…).

Quand faut-il se faire coacher ?

Lorsqu’on est un sportif régulier et qu’on a un objectif unique dans la saison, il faut idéalement compter sur 6 mois de coaching en amont de l’objectif. Pour préparer « comme il faut » un Ironman en juin, il faut donc démarrer en janvier par exemple. Cependant, les débutants et les compétiteurs ayant plusieurs objectifs optent généralement pour un suivi à l’année.
En 2011, WTS compte d’ailleurs quelques sportifs de haut-niveau dans ses rangs : Simon Billeau et Benjamin Landier (triathlon), Fabien Barel et Myriam Nicole (VTT descente), Hugo Drechou (VTT XC). Par le passé, de très nombreux athlètes de haut-niveau ont fait confiance à WTS : Rémi Pauriol et Magdalena de Saint Jean (cyclisme), Nicolas Filippi, Vincent Hermance, Damien Spagnolo, Julien Camellini (VTT)…

Jean-Baptiste WIROTH