Adoptez le trail pour faire corps avec la nature

Auteur : Laboratoire LESCUYER

Les beaux jours peuvent être l’occasion de sortir des sentiers battus. Découvrez nos conseils pour vous initier au trail, cette pratique nature du running à la fois technique et dépaysante.

Courez sans chronomètre et prenez le temps de découvrir votre parcours

trail

Le trail, au-delà de la course, nécessite de s’adapter à des parcours plus ou moins chaotiques : dénivelé, terrains accidentés… Contrairement aux parcours sur route, vous pourrez difficilement comparer vos performances d’une épreuve à l’autre. Oubliez donc le chronomètre pour vous concentrer sur le parcours et ses paysages.

Enfin, même si le trail est souvent associé à des courses de montagnes, il est possible de trouver des terrains vallonnés au cœur de la nature dans toutes les régions de France. Chemins, prés, sous-bois, constituent de très bons terrains de jeu pour vous initier au trail.

Equipez-vous correctement

De bonnes chaussures sont indispensables à la pratique du trail. La grande différence avec des chaussures de running classiques se situe au niveau de la semelle, où l’accroche est renforcée. Misez sur le confort mais également sur la stabilité qui vous permettra d’aborder les différents terrains en tout sérénité.

Lorsque les séances s’étendent sur la durée, munissez-vous d’une ceinture porte-bidon ou d’un « Camelback » pour vous hydrater et vous alimenter régulièrement pendant la course !

Surveillez vos besoins énergétiques

L’hydratation est un point central de la performance et de la récupération en trail. En ce qui concerne les boissons énergétiques, différents facteurs influent sur leur prise : la dénivellation, la distance entre les ravitaillements, la température, l’objectif fixé…

Apprenez à monter et à descendre

Sur les courses de trail, on trouve généralement 2 informations : la longueur en km et le dénivelé positif cumulé. Le dénivelé correspond à la somme de toutes les montées. Cela peut paraître parfois impressionnant mais il est intéressant de regarder la répartition du dénivelé tout au long du parcours pour se préparer au mieux à cette épreuve.

Entraînez-vous avec des exercices de renforcement musculaire ciblés sur les jambes (la chaise, foulées bondissantes, cloche-pied…). Les escaliers ou côtes proches de chez vous peuvent également servir de terrains d’entraînement.

Pour les descentes, évitez de trop sauter ou de faire de grandes enjambées. Démarrez votre entraînement de manière prudente en commençant par des descentes sur terrain lisse, puis passez à des sols plus difficiles (racines, cailloux) et plus raides.

Variez les parcours et allongez-les progressivement

En trail, plusieurs formats existent, de la course d’initiation (5 km) à l’ultra-trail de plus de 100 km avec énormément de dénivelés. Une multitude de parcours s’offre à vous ! Variez les terrains et les durées en incorporant progressivement des séances un peu plus longues.

Adaptez votre foulée au parcours choisi et n’hésitez pas à marcher lorsque la pente devient trop dure ou lorsque la fatigue se fait sentir.

Enfin, n’oubliez pas de lever les yeux et de profiter des paysages qui vous entourent !