Laurent Valette participe au Norseman

Publié le 04/08/2014

Laurent Valette a participé à l’édition 2014 du Norseman samedi dernier (02 août), l’occasion de vous faire découvrir au travers de son expérience, ce triathlon long format destiné aux aventuriers téméraires et peu frileux.

Nouveau défi pour Laurent Valette

LaurentValettePlutôt habitué des raids, trails et ultra trails, Laurent s’aventure dans une nouvelle expérience avec ce triathlon de l’extrême.

Dans une interview réalisée par Grégory Baron en juin 2014, Laurent raconte ce qui l’a poussé à s’inscrire à ce triathlon si particulier : « Je suis tombé sur la vidéo de l’organisation de 2012 et je suis resté scotché devant la vidéo qui est très bien réalisée, et puis je me suis dit en la regardant, si je devais en faire un, c’est celui là ». Le projet a germé, malgré le rejet de sa première candidature au Norseman, Laurent s’est entrainé notamment avec le Triathlon d’Embrun. Puis, sa candidature a finalement été retenue pour cette édition 2014.

Blessé pendant 5 mois après la Diagonale des Fous d’octobre 2013, Laurent Valette n’a eu que 4 mois de préparation pour cette compétition. Il a dû surtout travailler le vélo et la natation. Cette dernière discipline nécessite une préparation particulière puisque le départ du Norseman se fait dans un lac, où les repères de la piscine ne sont plus présents.

Les sentiments mêlés entre peur et excitation, le voilà lancé dans cette aventure inoubliable. L’objectif est atteint, le tee-shirt noir emblématique l’attendait à l’arrivée.

Le Norseman, un triathlon de l’extrême

Le Norseman est un des triathlon les plus durs au Monde. Cet évènement a lieu dans les fjords de Norvège, où seuls 284 candidats on été sélectionnés cette année pour y participer.

Le programme est impressionnant : un fеrry emmène lеs trіаthlètеs аu mіlіеu d’un lаc, lе dépаrt еst dоnné à 5h du matin pоur rеgаgnеr lеs bеrgеs. Après 3,8 km de nage dans une eau frôlant les 13 degrès, la compétition continue par 180 km à vélo en montagne avec des conditions climatiques difficiles lors du passage des cols où il faut gérer le froid. Place ensuite au marathon, les 25 premiers kilomètres sont relativement plats avant l’ascension sur route puis sur un chemin caillouteux jusqu’au pic de Gaustatoppen situé à 1880 m. Il faudra beaucoup de volonté pour arriver au bout de ces 226 km de parcours.

Il s’agit en effet d’un défi hors du commun où l’objectif est d’arriver dans les 160 premiers pour décrocher un simple tee-shirt noir. Une récompense très symbolique qui marque une victoire pour ces athlètes qui dépassent une nouvelle fois leurs limites.

Vous trouverez ci-dessous la vidéo officielle de l’édition 2012 pour vous plonger au coeur du Norseman :


 

Mots-clés : ,

A propos de l’auteur : Laboratoire LESCUYER